Le monde rural sénégalais ou la persistance d'une vie précaire aux antipodes de l'émergence citadine !?

le 22/01/2019

...

Le monde rural
Le monde rural sénégalais n’est pas encore le grand bénéficiaire des programmes et projets déroulés par le Président de la République depuis 2012 même s’il est théoriquement désigné comme destinataire de ceux-ci. En effet, pour beaucoup de ces ruraux, l’accès à l’eau potable, à l’électricité et au financement restent très peu satisfaisant. Pour ces citoyens le niveau reste très précaire, l’électricité est un luxe qu’ils ne peuvent s’offrir, les paysans ne sont pas suffisamment outillés pour prétendre à une production proportionnelle à la demande et ils continuent à attendre du gouvernement l’achat de leur production à un prix très bas (210f cfa le kg de l’arachide). Pourtant les engagements du Président Sall à l’endroit du monde rural pouvaient améliorer leur quotidien s’ils étaient effectivement mis en œuvre. Sur six points le Président de la République s’était engagé à :
1. Réforme du foncier rural pour permettre un financement de l’expansion de l’agriculture en s’appuyant sur la loi agro-sylvo-pastorale et en différenciant le foncier industriel, touristique, rural, agricole et urbain ;
2. Développement et facilitation des outils financiers par la mise en place du FONGIP pour les exploitations agricoles familiales pour permettre la mécanisation, taille critique, création de petite entreprise de transformation. La caution solidaire des coopératives socioprofessionnelles sera reconnue ;
3. Programme Massif d’Electrification Rurale des Villages ;
4. Programme d’installation de forages et puits dans les villages, en impliquant particulièrement les ASUFOR (Association des Usagers de forage) dans la mise en œuvre avec comme objectif, l’accès à l’eau potable partout sur le territoire national ;
5. Construction des principales pistes de production et des routes d’acheminement des produits agricoles ;
6. Développement des « bassins de rétention » et amélioration de la qualité de l’eau via la défluorisation dans certaines zones (bassin arachidier).
Pourtant, les réalisations sur ces différents points ne sont pas très grandes. En dehors de la mise en place du FONGIP, tous les autres engagements sont mis en œuvre de façon très timide.
Alors que des projets à coups de milliards sont réalisés à Dakar, certaines zones rurales sont encore loin du minimum nécessaire (eau potable, électricité). Cet état de fait crée beaucoup de disparités entre Dakar et les autres localités de ce pays.
Pourtant, ces zones oubliées ou si peu servies deviennent attrayantes pour les gouvernants à la veille des élections. Ces derniers leur servent autant de promesses et d’engagements que nécessaire afin d’obtenir leur voie. Une fois les élections passées, ces populations ne les verront presque plus. Cette attitude à l’égard du monde rural semble perdurer et tous les gouvernements en place y ont recourt.   Face à une telle situation comment ces zones peuvent-elles sortir de la précarité ? Est-ce pertinente de parler d’un Sénégal Emergent avec de telles disparités ?
En tout état de cause, il est évident qu’il faut plus que des promesses et des engagements pour ces citoyens laissés en rade dont le quotidien est très éloigné des préoccupations d’émergence.

 Ministres

 Actualités

La politique sociale du Président Sall à la lumière des engagements du programme Yonnu Yokkuté

...

L’année 2018 a été décrétée par le Président de la République « année sociale » dans sa logique de mise en œuvre du PSE.
Pourtant, le Yonnu Yokuté avait déjà prévu un volet social à l’action du Président Sall. En effet, le programme YY a prévu dans ces engagements une rubrique intitulé « Retraités, Groupes vulnérables et Cherté de la vie ».

le 01/02/2019

 L'œil du citoyen

Les origines de l’hécatombe aux examens 2017

On nous a toujours appris que la connaissance s'acquiert suivant un processus de cumul de notions, de concepts divers que nous cherchons à capitaliser et mettre en pratique dans notre existence sous deux  formes de savoir : Le savoir être et le savoir faire. Le savoir …

le 21/08/2017

Les enfants de la rue

Dans une précédente contribution postée ici et non encore publiée, j'avais saisi l'occasion du débat soulevé par la décision du gouvernement de retirer les enfants de la rue, pour en parler, mais surtout de ce qu'il est convenu …

le 03/08/2016, 1 commentaire

Les enfants de la rue

J'ai beaucoup hésité avant de me décider à écrire cette contribution. Et cela pour beaucoup de raisons. Je n'en parlerai pas pour ne pas être trop long.  Le sujet ici me tient particulièrement à coeur et c'est ce qui …

le 29/07/2016
Liens utiles

Notre partenaire