La politique sociale du Président Sall à la lumière des engagements du programme Yonnu Yokkuté

le 01/02/2019

...

L’année 2018 a été décrétée par le Président de la République « année sociale » dans sa logique de mise en œuvre du PSE.
Pourtant, le Yonnu Yokuté avait déjà prévu un volet social à l’action du Président Sall. En effet, le programme YY a prévu dans ces engagements une rubrique intitulé « Retraités, Groupes vulnérables et Cherté de la vie ». Elle devrait se concrétiser autour de trois points :
1. Mise en place d’une Bonification de Retraite 20 000 FCFA par trimestre pour les retraités ayant droit. Cela coûtera 5 milliards de FCFA par an.
2. Programme d’Insertion et de prise en charge des Handicapés dans le Système éducatif et dans le monde du travail, en particulier dans l’administration
3. Mise en place d’un système de péréquation afin de régulariser et surtout de plafonner les prix du riz, du sucre, de l’huile et du carburant
Pour ces trois engagements, seuls les retraités ont effectivement bénéficié de bonification de retraite. En effet, depuis début 2018, les pensions de retraite ont connu une légère augmentation en fonction de leur situation. Ainsi sur ce premier point, le Président Sall a réalisé son engagement vis-à-vis des personnes du 3ème âge.
Par contre, les handicapés restent toujours sur leur faim. En effet, leur prise en charge dans le système éducatif et leur insertion dans le monde du travail n’est que très sommairement entamé.
D’abord, la quasi-totalité des buildings administratifs et autres structures publiques ne prévoient pas d’accès aux personnes à mobilité réduite. De ce fait, leur prise en charge souffre de ce premier manquement relatif à leur accès.
Ensuite, très peu d’institutions font une discrimination positive au profit des handicapés lors des processus de recrutement. En 2016, la société Dakar Dem Dikk a montré le bon exemple en privilégiant dans son recrutement les personnes vivant avec un handicape (25 des recrus). D’autres instances publiques auraient du suivre cet exemple afin que l’engagement du chef de l’Etat ait du sens auprès de ses bénéficiaires.
En plus, le système éducatif n’a pas prévu des mesures idoines pour favoriser la persévérance de personnes handicapées dans les études. Seuls ceux qui y croient vraiment parviennent à percer dans les études supérieures surtout. Alors quel est le sens de cet engagement ?
Il n’est pourtant pas impossible de prévoir des mécanismes susceptibles de faciliter l’accès aux buildings, aux transports en commun, entre autres, à ces personnes à mobilité réduite. Le précédant de Dakar Dem Dikk mérite aussi également d’être perpétué.
Enfin concernant la régularisation et surtout de plafonnement des prix du riz, du sucre, de l’huile et du carburant, le marché sénégalais n’a cesse de connaitre des hausses de ces produits de première nécessité. Cet engagement non tenu constitue pourtant l’une des doléances les plus importantes pour la population dont la plus grande partie vive de la débrouille quotidienne.
Toutefois, l’Etat du Sénégal ayant permis à des entreprises étrangères de commerce à grande distribution de s’installer dans la capitale, le panier de la ménagère est positivement impacté. Ces espaces offrent des prix moins chers que le marché local. Il appartient dès lors à l’Etat d’instaurer un climat propice à une réduction des prix sur les produits vitaux dans le marché local.

 Ministres

 Actualités

La politique sociale du Président Sall à la lumière des engagements du programme Yonnu Yokkuté

...

L’année 2018 a été décrétée par le Président de la République « année sociale » dans sa logique de mise en œuvre du PSE.
Pourtant, le Yonnu Yokuté avait déjà prévu un volet social à l’action du Président Sall. En effet, le programme YY a prévu dans ces engagements une rubrique intitulé « Retraités, Groupes vulnérables et Cherté de la vie ».

le 01/02/2019

 L'œil du citoyen

Les origines de l’hécatombe aux examens 2017

On nous a toujours appris que la connaissance s'acquiert suivant un processus de cumul de notions, de concepts divers que nous cherchons à capitaliser et mettre en pratique dans notre existence sous deux  formes de savoir : Le savoir être et le savoir faire. Le savoir …

le 21/08/2017

Les enfants de la rue

Dans une précédente contribution postée ici et non encore publiée, j'avais saisi l'occasion du débat soulevé par la décision du gouvernement de retirer les enfants de la rue, pour en parler, mais surtout de ce qu'il est convenu …

le 03/08/2016, 1 commentaire

Les enfants de la rue

J'ai beaucoup hésité avant de me décider à écrire cette contribution. Et cela pour beaucoup de raisons. Je n'en parlerai pas pour ne pas être trop long.  Le sujet ici me tient particulièrement à coeur et c'est ce qui …

le 29/07/2016
Liens utiles

Notre partenaire