L’électrification rurale au Sénégal : une difficulté insoluble ?

le 26/04/2017

...

L’électrification rurale au Sénégal : une difficulté insoluble ?

Au Sénégal, l’accès à l’électricité a toujours connu des problèmes. En effet, il y’a une énorme disparité entre les ayants droits dans la distribution de celle-ci. Si dans les Capitales régionales les populations se plaignent des coupures de courant parfois récurrentes, dans les zones rurales cette énergie est absente. Autrement dit, plusieurs villages sénégalais n’ont pas accès à l’électricité. Selon les termes de la Commission de Régulation de l’électricité "le niveau d’électrification au Sénégal reste faible (33%), et se caractérise par une disparité entre zone urbaine et zone rurale. L’objectif des pouvoirs publics est d’augmenter significativement le taux d’accès à l’électricité des populations, en particulier pour le porter à 15% puis à 62% à l’horizon 2022 ». 

Ce faible taux montre l’absence d’électricité dans une très grande partie des zones rurales du pays. En effet, le Sénégal est encore un des pays où l’électricité reste un luxe pour ses populations rurales. Ces dernières s’éclairent jusqu’à présent par des moyens rudimentaires tels que les lampes à pétrole ou des bougies. Pourtant, le Sénégal est un pays très ensoleillé mais où l’énergie solaire est très peu utilisée. Cette dernière pouvait servir de solution alternative face à La difficulté de la SENELEC de garantir une distribution continuelle de l’énergie électrique à tous les sénégalais.  

Ce problème a été traité mais jamais totalement résolu par les différents gouvernements qui se sont succédé depuis l’indépendance dans notre pays. Alors, on pourrait bien s’interroger sur la meilleure solution à prévaloir pour résoudre ce problème ?

Pourtant le gouvernement actuel a annoncé  récemment, à travers son ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye que « Le Sénégal s’est fixé pour objectif d’atteindre en 2025 l’accès universel à l’électrification rurale. L’objectif intérimaire est d’arriver, en 2017, à un taux de couverture de 60% contre 31% actuellement». 

Dans le même sens, le ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, a démarré la tournée « Macky électrifie le Sénégal », jeudi, par la région de Louga où il a inauguré trois postes de courant et promis l’électrification de 13.000 villages soit 60 % de l’effectif d’ici à 2018

Mais qu’en sera-t-il de toutes ces déclarations ?

L’électricité ne devrait plus être qu’une nécessité et non pas un luxe dans un Etat émergent. Mais il est certain qu’il reste encore un grand chantier pour nos dirigeants car même la population urbaine en est parfois privée pendant des heures. 

Les nouvelles centrales solaires récemment mises en places seraient un début de solution. Mais face à la demande très importante des usagers, ces centrales solaires n’ont pas encore la capacité de satisfaire les besoins de la population.

 Ministres

 Actualités

 L'œil du citoyen

Les origines de l’hécatombe aux examens 2017

On nous a toujours appris que la connaissance s'acquiert suivant un processus de cumul de notions, de concepts divers que nous cherchons à capitaliser et mettre en pratique dans notre existence sous deux  formes de savoir : Le savoir être et le savoir faire. Le savoir …

le 21/08/2017

Les enfants de la rue

Dans une précédente contribution postée ici et non encore publiée, j'avais saisi l'occasion du débat soulevé par la décision du gouvernement de retirer les enfants de la rue, pour en parler, mais surtout de ce qu'il est convenu …

le 03/08/2016, 1 commentaire

Les enfants de la rue

J'ai beaucoup hésité avant de me décider à écrire cette contribution. Et cela pour beaucoup de raisons. Je n'en parlerai pas pour ne pas être trop long.  Le sujet ici me tient particulièrement à coeur et c'est ce qui …

le 29/07/2016
Liens utiles

Notre partenaire