Dakar en période d’hivernage : l’autre facette d’une capitale sous les eaux !

le 06/07/2017

...

Les premières pluies tombent dans Dakar et éveillent dans la mémoire de tout sénégalais ce spectacle d’une ville envahie par les eaux de pluie et la recrudescence d’une insalubrité notoire comme il est de coutume chaque année. En effet, depuis les grandes inondations de 2005, le spectre des eaux de pluie n’a plus totalement quitté la capitale sénégalaise. 

Ainsi des familles sinistrées faisant des va-et-vient dans les quartiers à la recherche de logement, aux étendues d’eau à perte de vue un peu partout, en passant par le dépôt de tas d’ordure de part et d’autres sans oublier les odeurs de fosses sceptiques déversées dans les rues font le quotidien des dakarois. 

Face à cette situation déplorable, les autorités publiques ont depuis des décennies tenté d’y mettre fin. Ainsi, pour le régime actuel, la réponse à ce problème est comprise dans un « Programme annuel de restructuration des quartiers inondables et précaires dans les banlieues ».

Malgré les efforts consentis dans le relogement des sinistrés dans des cites comme Djaxaye, et l’aménagement de bassins de rétention des eaux de pluie un peu partout dans la banlieue, le problème persiste. Chaque année la pluie détruit des habitations et met des familles en situation de précarité. Pour preuve de ce sinistre récurrent, certaines écoles de la banlieue sont toujours occupées par des familles victimes d’inondation à la veille de la rentrée des classes.

Alors quelle solution est la meilleure face à ce problème ? Comment amoindrir les conséquences néfastes des pluies hivernales dans la capitale ?

Vu que Dakar et sa banlieue ne disposent pas d’un bon réseau de canalisation, comment évacuer les eaux responsables du sinistre ? 

Les bassins aménagés depuis 2005 sont peu efficaces pour résorber le volume d’eau présent dans les rues de Dakar en période hivernale. En plus, ils sont la cause d’autres difficultés pour les populations (des enfants s’y noient, ils sont sources de moustiques et d’autres insectes pour les riverains). 

 Ministres

 Actualités

 L'œil du citoyen

Les origines de l’hécatombe aux examens 2017

On nous a toujours appris que la connaissance s'acquiert suivant un processus de cumul de notions, de concepts divers que nous cherchons à capitaliser et mettre en pratique dans notre existence sous deux  formes de savoir : Le savoir être et le savoir faire. Le savoir …

le 21/08/2017

Les enfants de la rue

Dans une précédente contribution postée ici et non encore publiée, j'avais saisi l'occasion du débat soulevé par la décision du gouvernement de retirer les enfants de la rue, pour en parler, mais surtout de ce qu'il est convenu …

le 03/08/2016, 1 commentaire

Les enfants de la rue

J'ai beaucoup hésité avant de me décider à écrire cette contribution. Et cela pour beaucoup de raisons. Je n'en parlerai pas pour ne pas être trop long.  Le sujet ici me tient particulièrement à coeur et c'est ce qui …

le 29/07/2016
Liens utiles

Notre partenaire